contact société page d'accueil

Position longitudinale du pied avec la plante du pied audessus de l’axe de la pédale.

position pied

Le mouvement de la cheville est en fait le déroulement du pied pendant le mouvement de pédalage.

pédelage

POSITION DU PIED

La dernière variable selon Gonzales et Hull (1989) est la position longitudinale du pied, qui est notamment définie par le réglage des cales de chaussures. Une seule règle s’applique à cette variable, à savoir : la cale de chaussure doit être réglée dans le sens longitudinal de telle façon que la plante du pied (la tête métatarsienne) soit située exactement au-dessus de l’axe de la pédale (Mandroukas 1990). Cette position du pied favorise le mouvement de la cheville, ce qui entraîne une allure régulière et une position efficace de la pédale par rapport à la manivelle (Haushalter 1994).

Si la plante du pied est placée en avant de l’axe de la pédale, le levier efficace de la cheville vers l’axe de pédale est raccourci. Il est alors plus facile de stabiliser le pied sur la pédale et les tendons d’Achille et les muscles du mollet sont moins sollicités. Certains triathloniens et coureurs du contre la montre utilisent ce réglage car la stabilité plus élevée du pied permet une vitesse plus lourde. Cette position limite la possibilité d’atteindre des cadences élevées et la cheville se meut de manière plus rigide, notamment aux points morts supérieur et inférieur, car la déviation dans l’articulation de la cheville est limitée.

Lorsque la plante du pied se trouve derrière l’axe de la pédale, le levier efficace est prolongé et il est plus difficile de stabiliser le pied sur la pédale. Les tendons d’Achille et les mollets se tendent davantage pour obtenir la rigidité requise dans le pied. Les cyclistes sur piste utilisent parfois ce réglage pour obtenir des cadences plus élevées.

La position du pied (chaussure) sur la pédale n’a pas seulement des conséquences sur l’apparition de blessures, en particulier dans le genou, mais a aussi une influence sur l’efficacité du pédalage. On tente souvent de régler les cales de chaussures en tentant de réaliser la position naturelle des pieds sur les pédales. On ne se rend pas compte en l’occurrence que faire du vélo avec les pieds fixés est un mouvement imposé. Cela signifie que le mouvement circulaire décrit par la pédale est imposé au cycliste. Ce dernier doit s’adapter en fait au mécanisme d’entraînement du vélo.

Si les cales de chaussures sont réglées correctement, le genou reste alors dans l’axe qui va de l’articulation de la hanche à la plante du pied. Chaque déviation tant vers l’intérieur que vers l’extérieur, s’accompagne d’une perte d’efficacité.