contact société page d'accueil

ruggewervel

beenlengteverschil

BAS DE DOS

Réglage du vélo :

Les gênes au niveau du bas du dos peuvent survenir soudainement, quand la distance entre la selle et le cintre est insuffisante et/ou quand la différence de hauteur entre la selle et le cintre est top importante. C'est une pratique courante de mettre un cintre plus petit dans le cas de douleurs localisées dans la bas du dos. Le savoir-faire de bikefitting.com montre que dans la majorité de cas de mal du bas du dos, la douleur peut disparaître en adoptant une assise qui allonge le dos, associée avec une différence de hauteur réduite entre la selle et le cintre. Ces altérations conduisent à une position dans laquelle la colonne vertébrale peut s'étirer, ce qui soulage la pression existante entre chaque vertébre.

Si la selle pointe vers le haut (inclinaison de la selle), le bassin s'oriente vers l'arrière conduisant ainsi le bas du dos à être davantage courbé que la normale. Cela résulte en un accroissement de la pression exercée sur les muscles situés dans le bas du dos. D'une manière générale, la selle doit être fixée horizontalement.

La selle doit de ce fait être régulièrement vérifiée afin de s'assurer qu'elle soit sur une ligne horizontale, en particulier à l'endroit sur lequel les ischions font contact avec la selle. Il arrive souvent que la selle subisse une déterioration due à une mauvaise position du coureur. Il arrive aussi qu'une déterioration survienne lors d'une chute. Dans tous les cas il faut changer la selle!

Raisons physiques :

Toute forme d'asymétrie, même négligeable, va aboutir à des gênes du bas du dos. La question dans ce cas est de savoir quand et avec quelle intensité le coureur va connaître ces désagréments.

Une asymétrie peut survenir lorsqu'il existe une différence de longueur de jambes. Des recherches montrent (Stevens, 1998) que 46% des cyclistes ont une différence de longueur de jambes. Il est alors recommandé de corriger cette anomalie aussi infime soit-elle (Petracic, 1993). Cette différence de longueur peut être corrigée en ayant recours à une semelle additionnelle dans la chaussure ou en réhaussant la cale de pédale fixée à la chaussure. D'une manière générale, il doit être écrit qu'une différence de longueur dans le bas des jambes nécessite une correction complète, alors qu'une différence située dans le haut des jambes peut être corrigée qu'à 50%. Il ne faut pas perdre de vue que dans le cas d'une différence de longueur de jambes, la jambe moins longue reçoit la plus grande part de la pression exercée. Corriger cette anomalie en fixant des manivelles de tailles différentes est absolument proscrit ! Ceci aurait comme effet de renforcer l'asymétrie en ce qu'une manivelle plus longue va exercer une pression plus importante sur la jambe courte!

L'asymétrie est aussi souvent la conséquence d'un bassin de travers ce qui entraîne les mêmes effets sur le pédalage qu'une différence de longueur de jambes. Cependant, ce problème nécessite une solution différente et doit être résolu par l'introduction de la physiothérapie.

En somme, la position des pieds demande de l'attention, en ce qu'une déviation de la position cheville/pied peut générer une différence de longueur de jambes.

Une recherche menée par Ekkelboom à l'université Erasmus de Rotterdam, souligne qu'une estimation de 70 à 80% de personnes développent tôt ou tard des gênes au niveau du bas du dos. L'articulation sacro-iliaque (entre le sacrum et chaque os iliaque) joue un rôle crucial dans ces désagréments. Dans le cas de douleur au niveau du bas du dos, cette articulation devrait être souvent examinée par un physiothérapeute.